Le collège de Sada a récemment changé de nom.

Le projet artistique « fresque » est né de cette volonté d’exprimer à même la pierre, sur les murs blancs du collège, ce changement notoire d’identité. Si le collège reste en effet le même dans son organisation et sa structure interne, il n’est plus tout à fait le même depuis cet auguste patronage féminin. Qui ne connaît pas, à Mayotte, Mariama Salim ?

Ce sont les élèves de 4ème qui, pendant leurs cours d’arts plastiques, ont cherché à illustrer ce nouveau changement de nom. En partant de deux photographies de Mariama Salim et du timbre qui a été réalisé à son effigie, chaque élève a fait une proposition. La difficulté était, bien sûr, de coller le plus possible au modèle tout en tenant compte des réalités techniques et culturelles : taille du mur, éclairage, respect des couleurs locales et des détails vestimentaires, etc.

Après une sélection faite par le principal et la principale adjointe, deux travaux d’élèves ont été finalement retenus. Le premier pour sa composition et le second pour la disposition des lettres autour du dessin.

C’est Mme Rott, professeure d’arts plastiques, qui a mis au propre le dessin en essayant d’intégrer au mieux les couleurs de la ville de Sada. ATTOUMANI Saïd, MAOULIDA Issame et NASSUHDINE Taoubati chez les élèves, Mme LABADIE, M. SAID ALI SOLA Mouhamadi et Mme ROTT dans l’équipe éducative, ont permis la réalisation de la fresque.

Il faut rappeler que cette proposition de fresque a été soumise à deux membres de la famille de Mariama Salim. Excepté quelques légères modifications, ils ont été enthousiasmés par ce projet. Nous ne saurions terminer cette courte présentation sans rappeler ici les principaux maîtres d’œuvre de ce projet artistique : trois élèves de 4 ème et trois adultes ont peint cette fresque à l’entrée du collège et ce tous les mercredis après-midis du mois de mai. Projet collectif donc, projet mené en équipe et le tout orchestré par Mme Rott.

Voilà une belle symphonie humaine !